Publié le : 23 / 11 / 2018

Les techniques de SEO : quel chapeau choisirez-vous ?

Un attitude à avoir lorsque l'on désire faire du référencement naturel consiste parfois à se mettre à la place des moteurs de recherche. Ceux-ci prennent en paramètre le contenu textuel, mais aussi beaucoup de paramètres techniques pour positionner votre site. Ainsi, les moteurs de recherche se retrouvent parfois confrontés à des webmasters dont les optimisations peuvent êtres assimilées à du spam. Explications des différentes catégories de SEO...

Le Black Hat ou fraude au moteurs de recherche

Le Black Hat regroupe des techniques de référencement qui tentent de manipuler les moteurs de recherche. L’objectif est bien entendu de se positionner sur les premières pages. Cette technique de référencement est contraire aux guidelines de Google et peut être punie par les moteurs de recherche. Voici quelques unes des différentes pratiques connues aujourd’hui :

L’utilisation de textes et contenus cachés

La mise en page de votre site est gérée par un langage appelé CSS. Ce langage permet notamment de positionner des éléments graphiques et textuels sur votre page de façon à les rendre invisibles à l’utilisateur. Cela permet de d’implémenter une grande quantité de mots-clés dans votre page sans que l’utilisateur ne les voient. Cette pratique est facilement détectée par les moteurs de recherche et n’est quasiment plus utilisée.

Le cloaking

Le cloaking est une méthode basée sur l’utilisation de 2 pages associés : celle affichée à l’utilisateur et celle affichée au navigateur. Celle montrée à l’utilisateur peut être vide et non optimisée, alors que la page présentée au navigateur est une page sur-optimisée pour les moteurs de recherche.

Le système est assez simple : un logiciel vérifie l’adresse IP (Numéro d’identification attribué à chaque appareil connecté à un réseau informatique) de la machine venant consulter le site. Si cette adresse IP correspond à celle d’un robot d’indexation, il fournit une page spécifiquement optimisée pour lui. C’est cette page qui sera donc indexée par le moteur. Si l’adresse IP du visiteur ne correspond pas à celle d’un robot, alors le logiciel affiche la page classique.

Cette pratique est considérée comme du spamdexing (référencement abusif) par les moteurs de recherche et peut entraîner des sanctions par les moteurs sous forme de blacklistage (Votre site est placé dans une liste qui recense ceux totalement désindexé des moteur de recherche, ce qui le rend introuvable sur le moteur).

Le negative SEO

Le negative SEO est une pratique qui consiste à faire reculer les sites de vos concurrents dans les moteurs de recherche. Une des technique utilisée est la création massive de backlinks (liens pointant vers un site externe à celui-ci, et enregistré par un robot d’indexation) de mauvaise qualité (mauvais mot-clés, insertion dans des fermes à lien…). À noter que si les liens sont acceptés de façon positive par les moteurs de recherche, le negative SEO aura un effet positif sur le site visé.

Le spam de commentaires

Cette technique consiste à laisser des commentaires artificiels et parfois automatisés sur les sites et forums. Dans ce commentaire est inséré un lien pointant vers le site dont on souhaite améliorer le positionnement. Cette technique très utilisée est souvent contrée par les modérateurs de site web, mais aussi par les moteurs de recherche qui ont tendance à attribuer de moins en moins d’importance aux liens externes présents dans les espaces de commentaires.

Il existe bien d’autres techniques de Black Hat, qui évoluent sans cesse en fonction des mises à jour des moteurs de recherche. De nombreux hacker travaillent au quotidien pour trouver les failles de ceux-ci. À l’inverse, lorsqu’un référenceur veut optimiser un site en suivant les directives à la lettre, nous parlons de White Hat.

Le White Hat aussi blanc que neige

Le White Hat consiste donc à suivre les recommandations des moteurs de recherche à la lettre, afin de créer une réputation durable pour un domaine. Vous allez donc améliorer les performances de votre site, mettre en place une architecture cohérente, une interface utilisateur efficace. Il existe de nombreux paramètres White Hat :

  • les microdonnées
  • la rapidité de chargement d’une page
  • le sens sémantique des balises HTML utilisées
  • optimisation des balises title, méta description, et h1
  • suppression des redirections
  • pages optimisées mobiles…

Et bien d’autres encore, qu’un intégrateur/développeur doit prendre en compte lors de la création de votre site. Le White Hat hélas, prend un certain temps à être effectif, bien qu’il soit efficace sur le long terme. Parfois l’impatience est là, et certains développeurs décident de booster un peu le référencement en utilisant un intermédiaire : le Grey Hat.

Le « Grey Hat », équilibre parfait ?

La concurrence est parfois rude pour certains mots-clés et se positionner avec des techniques classiques de référencement peut s’avérer peu fructueux voire inefficace. Ainsi est apparu le Grey hat : utiliser des techniques de référencement dans la limite de ce qui est toléré.

Le Grey Hat a été pensé afin de trouver des techniques de référencement qui fonctionnent et qui ne risquent pas la pénalité des moteurs de recherche. Pour cela, il va faire du White hat en utilisant les techniques du Black hat.

Le Grey Hat utilise des méthodes comme l’achat de liens, le rachat de domaines expirés, l’automatisation des posts, ou encore la soumission en masse à des annuaires en ligne… Cette manière de fonctionner est discutable, mais donne bel et bien des des résultats. Cette méthode doit surtout être maîtrisée car elle reste sur le fil du rasoir en permanence. En effet, les algorithmes des moteurs de recherche ne sont pas connus, ce qui rend leur comportement parfois imprévisible, notamment lors de mises à jour importantes.

Conclusion

Lorsque vous décidez de vous lancer dans le référencement naturel, il est donc important de savoir quelle stratégie vous allez utiliser. Si vous souhaitez faire appel à un référenceur, vous pouvez désormais vous assurer que ses méthodes sont fiables et que votre site ne risque pas de pénalité ou pire, être blacklisté.